Comment gérer et corriger ses erreurs dans son bullet journal? (7 méthodes)

13 janvier 2018

Avec une explosion du nombre d’utilisateurs de bullet journal et la grande mode du bujo tout beau, nombreuses sont les personnes qui s’inquiètent : « que faire en cas d’erreurs? »

Je ne le répéterai jamais assez mais un bullet journal est avant tout un outil organisationnel!

Cependant, on remarque que pour un grand nombre de personnes, le bujo est aussi un moyen d’exprimer sa créativité. Ces personnes (dont je fais partie) aiment ajouter quelques notes fantaisistes dans leurs carnets, pour le rendre agréable à l’œil et le transformer en un objet unique et personnel.

Alors forcément, quand on joue avec des feutres, de la peinture, la calligraphie… les erreurs sont fréquentes et peuvent être gênantes.

Expérience personnelle

Quand j’ai commencé mon propre bullet journal en novembre 2016, j’ai d’abord été conquise par l’aspect esthétique. Quand j’ai découvert le principe, je me suis renseignée et je suis tout naturellement tombée sur toutes ces images de carnets magnifiques, plein de couleurs, à l’écriture irréprochable.

C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai débuté mon premier carnet. Les premiers traits ont été hésitants, les lignes n’étaient pas droites, mais j’étais plutôt fière du résultat. Puis c’est arrivé! Une boulette! Une erreur! Pour être honnête, je ne me souviens même plus de ce fameux premier raté. Je me souviens seulement que j’étais tellement déçue et énervée que j’ai arraché la page!

Je suis quelqu’un de perfectionniste et je sais que beaucoup d’autres utilisateurs le sont également.

Mais je me rends compte aujourd’hui à quel point le fait d’arracher la page a été stupide et irréfléchi!

Depuis, j’essaie de me servir de mon bullet journal comme d’un outil qui me permet d’apprendre le « lâcher prise » d’apprendre à ne pas se focaliser sur un détail, de ne pas se laisser envahir par cette déception qu’entraîne une simple erreur dans son bullet journal.

Au fil des mois, j’ai découvert et adopté plusieurs techniques pour gérer ces petites (et grosses) erreurs et ces ratés dans son carnet. Je vous propose donc de découvrir 7 méthodes pour corriger et gérer les erreurs dans un bullet journal.

Corriger ses erreurs
Matériel pour corriger ses petites et grosses erreurs

Les petites erreurs

#1 – Le correcteur « souris »

Le premier outil qui nous vient à l’esprit quand on a besoin de corriger une erreur, c’est évidemment le correcteur (le blanco).

J’utilise personnellement un correcteur sous forme de « souris ». Ah quelle belle invention! Adieu le correcteur liquide en stylo ou en pinceau qui met une éternité à sécher, qui sens mauvais et qui s’effrite…

Avec la « souris », corriger une faute d’orthographe ou recouvrir un petit raté est un jeu d’enfant!

Les +

⁃ C’est super pratique! La personne qui a inventé ce petit objet est un génie!
⁃ Rapide : On applique et on peut réécrire directement par dessus!
⁃ C’est facilement transportable. Il existe de tous petits formats qui peuvent se ranger dans une trousse.

Les –

⁃ Le manque de précision pour des petites erreurs.
⁃ La couleur du correcteur ne correspond pas forcément à la couleur des pages du carnet

#2 – Le stylo blanc

Pour les petites bavures, un trait qui dépasse ou de toutes petites erreurs, j’utilise un stylo gel blanc.

Je précise qu’il faut vraiment que l’erreur soit minime pour utiliser cette option. Le papier ayant tendance à absorber l’encre du stylo blanc, on verra toujours un peu ce que vous avez voulu cacher. Mais le stylo blanc me paraît être une bonne manière de masquer un petit raté sans avoir à appliquer du correcteur.

Les +

⁃ La précision qu’offre une pointe de stylo
⁃ C’est discret : vous n’avez pas besoin d’utiliser un gros morceau de correcteur pour cacher une toute petite faute.

Les –

⁃ Pour des toutes petites zones seulement
⁃ Temps de séchage assez long, attention à ne pas faire baver l’encre blanche.

Les grosses erreurs

Il existe plusieurs méthodes pour masquer une erreur plus conséquente ou pour dissimuler un élément de votre page qui ne vous plait pas.

Choisissez une technique qui vous permettra soit de refaire la même chose en corrigeant votre boulette, soit de partir sur complètement autre chose en incorporant dans votre design l’élément qui vous aura permis de cacher votre faute.

#3 – Le feutre noir

Une faute d’orthographe en plein milieu d’un mot? Une en-tête ratée? Recouvrez tout d’une forme noire puis réécrivez au stylo blanc. Le résultat est simple et sobre mais ajouter une petite touche classe à une page.

Les +

⁃ C’est radical et efficace! En recouvrant votre erreur de noir, vous êtes sûr que rien ne va transparaître!
⁃ Simple : pas besoin de matériel sophistiqué. Un simple stylo ou feutre noir suffit!

Les –

⁃ Pas forcément très esthétique : un gros bloc noir ne s’intégrera pas forcément au design de votre page.
⁃ Il faut avoir un stylo capable d’écrire sur du noir.

#4 – Le washi tape

Le washi tape, c’est un rouleau de papier collant coloré ou décoré. De nombreuses personnes utilisent ces petits gadgets pour décorer leurs pages et leurs donner un style unique. Mais vous pouvez également vous en servir pour dissimuler un raté!

Les +

⁃ Il existe des centaines de modèles de washi tape différents! Vous trouverez forcément un rouleau qui vous plait!
⁃ C’est super mignon!

Les –

⁃ Certains papiers collants peuvent être un peu transparents. Il vous faudra donc superposer plusieurs épaisseurs pour masquer complètement ce que vous voulez masquer.
⁃ Attention au stylo que vous utilisez pour réécrire sur le washi tape. Je vous conseille un Bic! Sinon, gare aux bavures!

#5 – Les stickers

Si vous avez un lot ou une planche d’autocollants sympa qui traînent dans un tiroir, c’est le moment de les sortir! Ils peuvent s’avérer très pratique!

Les +

⁃ Simple et rapide : il suffit de coller l’autocollant sur votre erreur!
⁃ Esthétique : il existe de très jolis stickers!

Les –

⁃ Comme pour le washi tape, attention au stylo que vous utilisez pour écrire sur le sticker. Un Bic est plus que recommandé!
⁃ Selon la forme et le design du sticker, vous ne pourrez peut être pas réécrire dessus.

#6 – Un morceau de papier

Il s’agit d’une de mes techniques préférées! A partir d’une page de mon bullet journal (que je prends à la fin du carnet), je découpe un patch de la taille de l’erreur que je souhaite masquer et le colle sur la dite erreur! Ça me permet en quelque sorte d’annuler la faute et de pouvoir recommencer!

Les +

⁃ Efficace : après coup, c’est quasiment invisible!
⁃ Cette méthode permet de pouvoir faire ce qu’on avait en tête au depart!

Les –

⁃ Il faut avoir un ciseau et de la colle à portée de main.
⁃ Selon la qualité du papier du carnet, il peut y avoir une légère transparence, ce qui laisserait apparaître votre erreur.

#7 – La meilleure méthode : ne rien faire!

Le meilleur pour la fin : ne toucher pas à votre erreur! Laissez-la tranquille.

Je sais, c’est dur. C’est compliqué. C’est moche. Mais je n’y vois que du positif!

Les +

⁃ C’est rapide! Tellement rapide que vous y passerez 0 seconde… puisque vous ne ferez rien!
⁃ Ça permet de développer ce fameux « lâcher prise » dont je parlais au début de l’article.

Les –

⁃ Je n’en vois aucun

Accepter ses erreurs n’est pas chose simple quand on aime les choses carrées et qu’on souhaite avoir un carnet parfait. Mais la perfection n’existe pas. Ne vous basez pas sur ce que vous voyez sur les réseaux sociaux. Les personnes qui partagent des photos de leur bullet journal ne montrent en général que ce qui est beau et réussi. Rares sont ceux qui étalent leurs erreurs. Et c’est plutôt humain en soi. On aime partager ce qu’on fait de mieux. Je peux d’ailleurs me citer en exemple : je ne vous montre que très rarement des pages contenant des boulettes!

Mais les erreurs et les ratés font partie de ce qui rend votre bullet journal unique et personnel. Je vous ai listé les techniques que j’utilise pour les dissimuler. J’utilise régulièrement ces méthodes mais j’apprends petit à petit à ne plus toucher à mes erreurs et je vous encourage à faire de même!

Matériel utilisé dans cet article

Cet article contient des liens affiliés, ce qui signifie que si vous effectuez un achat via un de ces liens, je toucherai une petite commission. Cela n’engendrera aucun frais supplémentaire pour vous et n’aura aucun impact sur le prix de vente de l’article.

7 Commentaires

  • Jess

    14 janvier 2018 at 10 h 05 min

    Merci pour tous ces conseils!! Je pense en utiliser quelques uns dans mon bujo et essayer le numéro 7.

    1. Ady

      14 janvier 2018 at 18 h 39 min

      Merci Jess! Le numéro 7 est le plus simple et le plus rapide mais pas forcément le plus évident à mettre en action 😊

  • Camille

    14 janvier 2018 at 18 h 34 min

    Excellent article dont je me ferai une joie de partager le lien pour celleux qui en auront besoin à l’avenir 🙂

    1. Ady

      14 janvier 2018 at 18 h 38 min

      Merci beaucoup Camille!!

  • ceciloune

    5 février 2018 at 22 h 42 min

    Super article c’est vrai que comme toi au départ : attiré par l’aspect : Que c’est beau je me lance !! J’ai pu arraché de page mais…généralement toute correction, je le fais comme tu ‘avais conseillé un jour : collage de papier par dessus ! puis automatiquement les autres erreurs j’ai camouflé …et maintenant je suis à un stade où je camoufle si je peux, mais si je peux pas je laisse =)
    Mais j’avoue que lorsqu’on est débutant … qu’on souhaite faire quelque chose de créatif, c’est pas quelque chose qu’on digère de suite mdr ! (les erreurs)

  • Sosobio

    26 juillet 2018 at 17 h 49 min

    Merci pour cette liste super sympa ! Je me permets d’ajouter que j’ai vu que quelqu’un (Elodie de Soho Hana ???? Je ne sais plus !) a une planche d’étiquettes blanches de différentes tailles dans son bujo en cas d’erreur… Bonne idée aussi !

    1. Ady

      26 juillet 2018 at 18 h 00 min

      J’aime pas trop cette option car en général, le papier de mes carnets n’est pas blanc et coller un patch de papier blanc sur du papier ivoire, ça me ferait loucher 😅

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer